Partenaires

facebook

Viol et meurtre d'une fille à Dar-Naim: AFCF exhorte le pouvoir et les députés pour l'approbation de la loi contre les violences faites aux femmes

sam, 09/05/2020 - 13:56

Malheureusement, la liste des victimes de viol suivi de meurtre s’allonge de jour en jour en Mauritanie.  Ce jeudi 03 septembre 2020, une patrouille des forces armées retrouve le corps sans vie d’une jeune fille âgée de 28 ans, abandonné sur des dunes non loin de la route de la Résistance dans le département de Dar-Naim.

Il était 19 heures passées. Celle-ci se promenait en se plaisantant avec ses frères et sa sœur le long de la route, selon des informations relayées par la presse locale. Soudain, un groupe vint la kidnappée.

Apeurés, ses compagnons ne savent plus où se donner la tête ? C’est aux alentours de 22 heures, qu’ils apprennent qu’elle a été retrouvée tuée après être violée.

Cet acte ignoble vint s’ajouter à d’autres qui ont endeuillés des familles, des amies, des proches et des voisines. Qu’a-t-elle fait pour subir cette fin féroce ?

Face à cette situation, l’Association des femmes Cheffes de famille (AFCF) condamne avec sa dernière énergie sa acte cruelle et présente ses condoléances les plus attristées à la famille éplorée.

A la suite de crime odieux AFCF demande :

-l’ouverture d’une enquête pour la lumière soit faite sur ce crime

-l’arrestation des auteurs de crime et qu’ils soient traduit en justice et punis selon la loi

-l’adoption par les honorables députés de la loi de la protection de la femme afin que cesse ces pratiques criminelles

-une parfaire collaboration des organisations de défense des droits humains à plaider aux près de nos vaillants parlementaires pour que cette loi soit approuvée pour la protection des femmes et des filles

-la fin de la recrudescence des viols et des crimes

Nouakchott, le 04/09/2020

Source : AFCF