Partenaires

facebook

AFCF condamne l’assassinat de Hanane Al-Barassi, avocate et défenseuse des droits des femmes, assassinée en Libye

mer, 11/11/2020 - 20:00

L’Association des femmes cheffes de famille (AFCF) condamne vigoureusement l’assassinant de l’avocate Hanane Al-Barassi a été abattue dans sa voiture en pleine rue, mardi 10 novembre, à Benghazi en Lybie.

Ce meurtre de cette courageuse femme qui militait dans la défense des droits des femmes a suscité une grande émotion dans le monde et plus particulièrement en Mauritanie.

Figure médiatique, Mme Al-Barassi, 46 ans, donnait constamment la parole à des femmes victimes de toutes les sortes de violences à travers les réseaux sociaux. Elle dirigeait aussi une association locale défendant les droits des femmes.

Comme les autres organisations internationales de défense des droits humains, l’Association des femmes cheffes de familles (AFCF) au nom de sa présidente, Me Aminetou Mint Mokhtar dénonce l’assassinat de celle qui a osé défendre les femmes opprimées et victimes de violences et critiqué la corruption.

« L’assassinat d’Hanane met en évidence la menace qui pèse sur la vie des femmes qui s’expriment sur les questions politiques en Libye », selon plusieurs organisations.

A cette douloureuse circonstance, AFCF, présente ses condoléances à la famille éplorée et demande que justice soit rendue.

En plus, AFCF lance un appel à toutes les organisations nationales et internationales de défense des droits de l’homme d’exiger l’ouverture d’une enquête pour que la lumière soit faite et que les auteurs de ce crime odieux soient punis selon la loi.

La communication

Nouakchott, le 11/11/2020