Partenaires

facebook

Communiqué : AFCF condamne les pratiques abjectes infligées aux activistes à Zouératt

ven, 12/04/2020 - 00:17

L’Association des femmes cheffes de famille (AFCF) condamne avec la dernière énergie les pratiques inhumaines comme tortures dont été l’objet les jeunes activistes dans la ville de Zouératt de la part des éléments des forces de sécurité.

Des comportements que nous dénonçons et exigeons que leurs auteurs soient traduits en justice et sanctionnés selon la loi. En plus, un dédommagement pour les victimes.

Face à cette situation et la recrudescence des violations des droits de l’homme et pratiques policières interdites par les institutions nationales et internationales de défense des droits humains, nous AFCF exhortons les autorités à diligenter une enquête pour la lumière sur les tortures et intimidations que de simples citoyens ont subi par ceux qui sont censés les protéger.

Les libertés individuelles et collectives garanties par la constitution doivent être respectées.

La communication

 Nouakchott, le 2 décembre 2020