Partenaires

facebook

Justice : Réflexion sur le système de justice des enfants en conflit avec la loi

mer, 03/17/2021 - 00:47

La  Direction de la protection judiciaire des enfants au ministère de la justice organise, à Nouakchott, en partenariat avec l’ Unicef et les organisations «Terre de Hommes» et «l’AFCF» un séminaire consacré aux thématiques liées à la justice des mineurs.

Pour trois jours et ce à compter du16 au 18 mars courant , des magistrats et greffiers des wilayas de Nouakchott (Nord-Ouest et Sud), de l’Assaba et du Guidimagha, devront permettre de faire le tour des problématiques liées à la justice des mineurs.

donnant le coup d’envoi des travaux de l’atelier, le secrétaire général du ministère de la Justice, M. Mohamed Ahmed Aida a précisé que la Mauritanie a signé, depuis 1991, de nombreuses conventions liées aux droits des enfants et que le pays dispose du cadre législatif adéquat à la justice et à la protection des enfants; cadre qui comprend, notamment, l’ordonnance 015-2005, du 5 décembre 2005 relative à la protection criminelle de l’enfant.

Cette législation vise à rendre le cadre juridique mauritanien en adéquation avec les conventions signée par notre pays, a-t-il dit.  Il rappelé que « le décret 069-2009 du 2 mars 2009 relatif aux mesures alternatives à la prison des enfants est venu parfaire ce dispositif juridique ».

Il a salué les efforts consentis par les partenaires au développement, notamment l’UNICEF à travers l’exécution de la composante « Justice des mineurs » et à la fondation « Terre de Hommes » à travers le programme « Justice et genre » pour l’appui et l’accompagnement du département de la Justice. Selon ses termes, ces différentes actions permettront de consolider l’action du Gouvernement en direction des enfants en conflit avec la loi.

Les participants au séminaire suivront des communications relatives au système judiciaire des mineurs, présentées par des experts nationaux.
Pour rappel, Madame Aminetou Mokhtar, la présidente de l’ONG Association des femmes cheffes de famille (AFCF) a salué cette rencontre qui va permettre aux responsables de la justice de pouvoir bien gérer les dossiers des enfants en conflit avec la loi.

Les partenaires ont salué les efforts mis en cation par l’AFCF pour la gestion des dossiers des droits humains.